LES HISTOIRES COURTES DE WILLIAM TREVOR

Littérature imaginative
la récession économie ‘Irlandaise a poussa Trevor à aller s’installer en Angleterre en 1952, où il s’adonna à l’enseignement de l’art et la réalisation de sculptures. Son premier roman publié en 1958, «A Standard of Behavior», a suscité peu d’attention et a été plus tard désavoué par l’auteur l’auteur lui-même. En se rendant à Londres en 1960 pour travailler dans une agence de publicité, il eut assez de temps libre pour produire un second roman, « Les statues de sel », qui a remporté le « Hawthornden Prize », récompensant «le meilleur travail de littérature imaginative». Le succès de l’adaptation de quelque scène à la télévision, ne l’empêcha pas d’aller s’installer dans un domaine rural au sud-ouest de l’Angleterre. Trevor prospéra dans le théâtre et la télévision, et en 1973 trois de ses pièces furent mises sur scène à Londres.
William Trevor a écrit toutes ses histoires sur papier bleu – une habitude acquise lors de son passage dans les agence de publicité – sur une machine à écrire manuelle, suivie de beaucoup ratures et corrections. « C’est comme couper un film », déclara-t-il.
Notis©Edition

Pages : 1 2