UNE SAISON BLANCHE ET SECHE

Auteur :
ANDRE BRINK

Genre :
Roman

Maison d'Edition :
STOCK

Ce n’est pas la réalité de surface qui importe, mais les relations qui se dessinent sous cette surface.

Prise entre un père ambitieux mais sans vrais talents et un mari talentueux sans véritable ambition.

Il y avait un champ magnétique entre nous.

Leurs tresses blondes étaient si serrées qu’elles avaient les yeux en amande.

On découvre toujours vite qu’il ne sert à rien de vouloir changer le monde.

Sortir de mon ornière stérile.

Un facteur de complications et d’aggravations.

Les sectes sont le creuset de toutes sortes de maux et mènent ces pauvres ouailles confiantes dans la mauvaise direction.

Il s’était mis à faire les cent pas dans sa maison, d’une pièce à l’autre, sans but, éteignant et allumant les lumières au fur et à mesure de sa progression. Il ne savait pas ce qu’il cherchait. La succession des pièces vides était devenue un but en lui-même, comme s’il marchait à travers les pièces de son propre cerveau, à travers les passages et les recoins de ses propres artères, de ses glandes, de ses viscères.

La vie poursuivait sa course agitée et obscène.

Le corps offrait déjà des signes de rigidité cadavérique avancée.

Tu fais une montagne d’un rien.

 

Une jeune femme invisible et mouvante, accessible, touchable, surprenante dans sa féminité, franche, sans pudeur.

Il y avait des paysages entiers de sa vie qui m’étaient inaccessibles.

Ce qui nous lie est cette dévotion mutuelle pour une tâche que nous avons entreprise.

Maintenir la routine quotidienne, relier chaque jour au suivant, proprement, nettement, de manière prévisible.

Quand il en riait, c’était aussi franc qu’une braguette ouverte.

Sa personnalité très tôt effacée s’est fanée dans le sillage de la gloire de son mari.

L’une des personnalités les plus agréables qu’il m’ait été donné de rencontrer. Je suis allé le voir à cause de son progressisme déclaré, à cause de sa réputation de justice et de clarté.

Il a montré un intérêt profond et immédiat.

Je la désirais impatiemment comme la terre désire impatiemment la pluie.

Nous aurions pu faire l’amour, cette nuit-là, sur ce sol extrêmement dur- deux corps unis dans l’obscurité. Mais j’avais peur. Peur que tout ne soit défini et circonscrit par un tel acte.

Tu as perdu tout sens de la perspective.

Les étagères bourrées de livres devenaient un rempart protecteur contre le monde.

Je n’arrivais pas à me rassasier d’elle ; j’essayais d’assouvir la soif de toutes ces années, en une seule nuit.

Je devais rester éveillé, monter la garde, expérimenter chaque possibilité de cette brève tendresse pendant qu’elle était encore si incroyablement et si précairement nôtre.

Je voulais pleurer. Mais la douleur était trop forte pour être calmée par les larmes.