UN LONG DIMANCHE DE FIANCAILLE

Auteur :
SEBASTIEN JAPRISOT

Genre :
Roman

Maison d'Edition :
DENOËL

Nous en avons tant vu, nous avons tant souffert que notre pitié s’est usée.

 

Si nous n’avions pas eu le cœur de nous moqué de nos misères, nous n’aurions pu survivre, car la dérision, en toutes choses, est l’ultime défi au malheur.

 

Son discours n’était qu’exaltation, redites, pensées désordonnées, mais le torrent des mots charriait pêle-mêle des choses vraies.

 

J’ai l’impression d’être englué dans un ailleurs où rien n’existait vraiment, d’où je ne sortirais plus.

 

On ne gagne rien à mentir, on y perd son sommeil et sa vergogne.

 

Cet amour des enfants lui est venu de l’obscur pressentiment qu’il ne pourrait pas en avoir lui-même, comme cela s’est révélé par la suite.

 

Il avait en toutes choses le génie du désordre désorganisé.

 

Il est sans yeux, enfermé en lui-même par quelque chose qui le dépasse.

 

L’histoire de ces trois jours de neige est tissée de trop de mensonges et de trop de cris pour que le murmure le plus révélateur ne lui ait pas échappé.

 

Je n’ai plus honte de pleurer, je ne m’étonne plus des déraisons auxquelles peut nous pousser la misère d’un amour.